Les éléments du mémoire technique pour le BTP

Pour rédiger un mémoire technique pour le BTP, sachez que certains éléments sont indispensables. Voici tout ce dont votre entreprise doit savoir pour se lancer dans cette procédure très compétitive.

La maîtrise des informations administratives

Dans le cahier des clauses administratives particulières, l’administration précise toutes les exigences théoriques liées au projet de construction. C’est en consultant les informations fournies dans ce document que vous devez mettre en œuvre votre réponse. En faisant donc attention au régime de pénalité, vous présenterez les échéances des travaux dans l’objectif de les éviter. Vous serez alors dans les délais fixés par le pouvoir adjudicateur. En vous fixant sur les modalités de révision des prix, vous proposerez une alternative acceptable à l’autorité publique. Détectez tous les motifs qui peuvent entraîner la résiliation du marché afin de pouvoir les éviter.

L’appréciation des informations techniques

Dans le cahier des clauses techniques particulières, l’acheteur public détermine toutes les prestations attendues autour de l’objet du marché. Les travaux du BTP étant complexes, votre mémoire technique doit respecter à la lettre toutes les recommandations fournies par ledit document. Dès lors que l’administration vous laisse une marge de manœuvre, apportez une procédure qui témoigne de votre compétence et de votre maîtrise du chantier.

La visite du chantier recevant les travaux

Pour les marchés publics de construction, la visite du chantier est obligatoire. C’est durant cette visite que vous pouvez vous prononcer sur plusieurs éléments. Il s’agit notamment de l’accessibilité du site abritant les travaux, des modalités d’acquisition des sables, des graviers et d’autres matériaux naturels destinés à la construction. C’est à ce moment que vous pouvez aussi déterminer si le terrain doit être préparé et les modalités de cette préparation. Une étude détaillée du chantier vous permettra de savoir si les risques techniques peuvent se présenter pendant l’exécution des travaux.

La préparation de toutes les étapes d’exécution

Les marchés publics des travaux ne laissent pas de place à l’improvisation. Tout doit être planifié dans votre mémoire technique. L’administration recherche alors votre programme d’intervention. Pour chaque action à accomplir sur le chantier, vous devez apporter les précisions sur les personnes et les équipements qui vont intervenir. Cela augmentera votre confiance auprès de l’acheteur public qui se soucie de plus en plus des détails pour la fiabilité des bâtiments administratifs.

La prise en compte de la destination du bâtiment

Les BTP sont destinés à un usage bien précis. Vous devez connaître la destination du bâtiment afin de préparer un mémoire technique qui respecte la fonction attendue. Cette information n’est pas secrète et l’administration peut vous la confier. Votre contrôleur technique doit s’assurer que le projet se réalisera dans l’objectif de satisfaire aux fonctionnalités réservées à la construction. Pour les bâtiments de grande hauteur, l’accent sera mis sur la rigidité de la fondation et la capacité du bâtiment. Si les constructions souterraines doivent être réalisées, vous devez réaliser leur ampleur.

Un mémoire technique qui présente tous les éléments mentionnés peut retenir l’attention de l’acheteur public. Car ils forment un ensemble cohérent qui montre toutes les démarches de votre travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *